A propos de cet article

avatar

Informations sur l'auteur

SOPAFI CONSEIL Gérant de SOPAFI Conseil & de SOGEC RETRAITE

Augmenter votre retraite avec le cumul emploi retraite !

{lang: 'fr'}
Vous souhaitez augmenter le montant de votre retraite. Plusieurs solutions s’offrent a vous, la mise en place de contrat retraite est un exemple les contrats Madelin Retraite, la poursuite de votre activité professionnelle afin d’obtenir une surcote, ou encore la constitution d’un patrimoine de rapport. Mais avez-vous pensé au cumul emploi retraite ?

Comment cumuler un emploi et sa retraite dans le régime général ?

Depuis le 01 Janvier 2009 si vous avez liquidé votre retraite à taux plein, vous pouvez alors bénéficier du cumul emploi retraite sans aucune restriction dans les régimes de bases mais aussi dans les régimes complémentaires. Attention, pour pouvoir liquider votre pension de retraite  vous devez avoir quitté l’entreprise où vous travaillez. Si vous souhaitez donc reprendre votre activité dans cette même entreprise, il faudra établir un nouveau contrat de travail.

Si vous ne remplissez pas les conditions d’âge ou de taux plein, le cumul emploi retraite est possible mais sous certaines restrictions.

Dans ce cas, le cumul des revenus est en effet limité à votre dernier salaire. Afin que cette limite ne soit pas trop pénalisante, le dernier salaire est retenu au minimum pour 1.6 SMIC. Par ailleurs, si vous souhaitez poursuivre votre activité dans la même entreprise, il faudra patienter 6 mois après la liquidation de votre retraite avant de pouvoir reprendre un contrat de travail.

Si ces conditions ne sont pas respectées, le versement de votre pension de retraite sera suspendu.

Dans tous les cas, il est possible de cumuler une pension de retraite avec un revenu d’activité d’un autre régime. Par exemple, un  coiffeur salarié ouvre son propre salon. Dans ce cas, il pourra sans restriction cumuler sa retraite de salarié avec son revenu d’indépendant.

Enfin, n’oubliez pas que le cumul emploi retraite ne vous  dispense pas de payer vos cotisations sociales sur votre nouveau revenu. Ces cotisations n’ouvrent cependant pas de nouveaux droits à retraites (sauf dans le cas de cotisations dans un nouveau régime).

Qu’en est-il du cumul emploi retraite dans les autres régimes de retraite ?

En dehors du fait qu’il est toujours possible de cumuler librement sa pension de retraite avec des revenus provenant d’un nouveau régime, les règles du jeu peuvent être très différentes d’un régime à un autre.

Le cumul emploi retraite des Artisans et commerçants :

Les règles sont sensiblement les mêmes que pour les salariés.

Si les conditions d’âge et de taux plein ne sont pas remplies, il est possible de cumuler pensions et revenus si votre nouveau revenu professionnel ne dépasse pas :

  • Le plafond annuel de la sécurité sociale, soit 36 372 € en 2012 pour les activités en  zones de revitalisation rurale (ZRR) ou en zones urbaines sensibles (ZUS)
  • La moitié du plafond annuel de la sécurité sociale soit 18 186 € en 2012 pour toutes les autres zones

Dans le cas ou le revenu dépasserait ces plafonds, la pension est suspendue.

Le cumul emploi retraite des Professions libérales :

Dans la quasi-totalité des cas, le cumul est autorisé. Cependant, les règles sont différentes pour chaque caisse de retraite.

Le cumul emploi retraite des Fonctionnaires :

Il est bien entendu possible de cumuler sans limitations sa pension de fonctionnaire avec un revenu d’un autre régime (artisan, salarié, profession libérale…).

En ce qui concerne le cumul interne à la fonction publique, le nouveau revenu est plafonné au tiers de la pension.

Le cumul emploi retraite des  Exploitants agricoles :

Les règles sont ici plus restrictives. Les règles de cumul sont dans la plus part des cas soumises à des restrictions de temps de travail (par exemple en cas de reprises de l’exploitation par un membre de la famille).

Faut-il continuer à travailler « normalement » ou bénéficier du cumul emploi retraite ?

Afin de bien comprendre les enjeux de ce choix, prenons un exemple.

Monsieur L est  né en 1964 et est aujourd’hui artisan. Monsieur L a eu une carrière salarié et vient de s’installer à son compte. Il réalise un bilan retraite afin d’évaluer l’impact sur sa retraite d’un passage sous le régime TNS.

Ci-dessous la synthèse de ces pensions :

60 ans et 4 mois Taux Plein 62 ans     Taux Plein 67 ans     Surcote
Total Régime Général 1 460,41 € 1 466,80 € 1 687,12 €
Total RSI 327,51 € 362,83 € 562,60 €
TOTAL GENERAL 1 787,92 € 1 829,63 € 2 249,72 €

Monsieur L souhaite travailler jusqu’à 67 ans mais au regard de ces éléments il s’interroge sur deux choix :

  • Attendre 67 ans pour avoir une pension plus importante
  • Partir en retraite à 60 ans et 4 mois et faire du cumul emploi retraite.

Si nous regardons les chiffres, à 67 ans la pension de Monsieur L sera majorée de 461.8€/mois. Cependant pendant 6 ans et 8 mois (de 60 et 4 mois à 67 ans) il ne touchera pas les 1787.92 € qu’il pourrait toucher dès 60 ans et 4 mois soit un manque à gagner de 143 033.6 €.

Si nous regardons le temps nécessaire pour récupérer ce manque à gagner avec la majoration de pension à 67 ans il faudra environ 310 mois soit 25 ans et 9 mois (143 033.6 / 461.8 = 309.7).

Monsieur L a donc décidé de liquider sa retraite au plus tôt puis de réaliser un cumul emploi retraite afin de se constituer un complément de revenu jusqu’à ces 67ans.

L’avis de l’expert :

L’exemple de Monsieur L nous montre bien l’enjeu stratégique du cumul emploi retraite. Dans cet exemple Monsieur L va pouvoir poursuivre son activité tout en levant le pied afin de se constituer son complément de revenu. Un autre exemple aurait pu nous nous conduire à la conclusion inverse

Le cumul emploi retraite peut vous permettre dans certains cas de vous constituer un complément de revenu pendant le début de votre retraite. Cependant, les règles d’applications sont très strictes et ne sont pas identiques dans chaque régime. Attention, une mauvaise application des règles risque de mettre en péril ou de suspendre votre retraite.

Avant de prendre une décision, faite évaluer votre situation de retraite par un professionnel de la retraite et avant de vous lancer dans une nouvelle activité professionnelle faite appel à un expert comptable pour réaliser votre prévisionnel d’activité.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Auto-entrepreneur : Attention à votre retraite ! | Une expertise globale pour la réussite de votre entreprise - 27 janvier 2013

    [...] A partir du moment où votre activité salariée vous permet de valider 4 trimestres par an, votre activité d’auto-entrepreneurs ne vous permettra pas de partir plus tôt en retraite mais vous permettra d’augmenter vos revenus à la retraite. [...]

  2. L’exonération de plus-value pour départ en retraite en 5 pts | Une expertise globale pour la réussite de votre entreprise - 19 février 2013

    [...] Après la cession, le cédant pourra sans remise en cause du bénéfice de l’abattement pour durée de détention exercer une activité non salariée auprès de la société ou une activité professionnelle dans une autre société au titre du cumul emploi retraite. [...]

  3. Nouveau régime de retraite complémentaire des artisans et commerçants | Une expertise globale pour la réussite de votre entreprise - 21 mai 2013

    [...] Dans les deux régimes, pour obtenir la retraite complémentaire à taux plein, il faut pouvoir justifier du taux plein dans le régime de base (nombre de trimestres en fonction de votre année de naissance). [...]

  4. La retraite progressive, un moyen de réduire son activité out en percevant sa retraite | Une expertise globale pour la réussite de votre entreprise - 2 décembre 2013

    [...] outils comme le cumul emploi retraite peuvent également être [...]

Laissez un commentaire