A propos de cet article

avatar

Informations sur l'auteur

Entreprises familiales, organiser la gouvernance, une des clés du succès de la transmission

{lang: 'fr'}
L’entreprise et la famille sont deux univers qui répondent à des besoins et des règles différentes voire contradictoires. Les entreprises familiales, qui représentent 83% des entreprises françaises aujourd’hui, se trouvent confronter à deux problématiques : intégrer les jeunes générations et organiser les relations et les modes de prises de décision au sein de l’entreprise.

transmission entreprise familiale

Le challenge de la transmission des entreprises au sein de la famille fait souvent l’objet d’études d’optimisation tant au niveau fiscal qu’au niveau patrimonial. Si ces aspects de la transmission sont d’une importance capitale, il ne faut pas éluder la problématique de la gouvernance lors de ces opérations.

Les étapes essentielles

Toutes les entreprises familiales connaissent à peu près les mêmes étapes :

  • A l’origine, le fondateur dirige seul son entreprise, avec généralement pour objectif de la faire prospérer et de préserver ce patrimoine au sein de la famille. Sa réussite professionnelle, ses qualités d’entrepreneurs, son implication dans le tissu économique local lui donnent une légitimité tant auprès de ses partenaires économiques qu’auprès des salariés et de la famille.
  • L’intégration des jeunes générations est l’une des clés de la réussite de la transmission, mais à condition qu’elle soit préparée et organisée. En effet, l’arrivée de nouveaux membres de la famille dans l’entreprise, actionnaires ou simplement salariés, se révèle souvent être source de conflits.

Alors quelles sont les menaces internes qui peuvent mettre en danger la pérennité des entreprises familiales ?

  • Les premières sources de conflits sont inhérentes aux quatre grandes catégories de liens intrinsèques à la famille : les liens affectifs, les liens financiers, les liens informationnels et les liens politiques
  • Les conflits intergénérationnels, s’ils ne sont pas gérés correctement en amont, peuvent également être fatals à l’entreprise familiale
  • les règles de fonctionnement de la plupart des familles (égalité, intégration et sollicitude) ne sont pas transposables au monde de l’entreprise
  • La politique salariale appliquée aux membres de la famille.

Cette liste, qui n’est pas exhaustive, rappelle les principaux dangers et évènements qui ont eu raison de nombreuses entreprises familiales, de la TPE à la multinationale. Ce n’est toutefois pas une fatalité, et nombre d’entreprises ont su se préparer et réussir le passage du relais entre le fondateur et les générations suivantes.

L’important est de bien préparer cette transmission en amont, tant au niveau patrimonial que fiscal, mais en n’occultant pas la dimension humaine afin de préserver les deux entités, l’entreprise et la famille.

L’avis de l’expert

Vous êtes le fondateur ou vous êtes issu de la deuxième génération d’une entreprise familiale et votre objectif est d’en assurer la pérennité tout en la conservant dans le giron familial ? Alors vous devez vous interroger sur la gouvernance de votre entreprise et sur les mesures à prendre pour que la famille trouve sa juste place au sein de l’entreprise.

Si vous êtes en phase de préparation ou post-transmission, nos experts sont là pour vous accompagner et vous conseiller sur le plan juridique, patrimonial, fiscal, social et enfin organisationnel.

N’hésitez pas à nous faire appel, une transmission, ça se prépare, et à tous les niveaux.

Tags: , , , ,

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire